Vodiondry Malagasy, parlons-en!

Pendant cette période de Covid-19, avec le dé-confinement progressif en cours, de nombreux couples profitent pour faire leur « vodiondry » en petite comité. Avec une obligation de ne pouvoir se réunir à plus de 50, cela convient à la majorité. En effet, le « Vodiondry » se fait généralement en petit comité.

On en parle souvent, mais en quoi consiste vraiment le vodiondry. Aujourd’hui, il est parfois traduit simplement par « fiançailles » alors qu’en réalité, il prend une toute autre dimension.

Vodiondry : Mariage malgache, pas forcément « fiançailles »

« Vodiondry », c’est la nomination du mariage traditionnel malgache qui, au sens littéraire du mot, signifie la croupe de mouton. Il s’agit de la partie qu’on offre aux aînés (raiamandreny) pour leur rendre honneur.
De nos jour, le « vodiondry » est considéré comme la toute première étape obligatoire qui mène au mariage. Longtemps auparavant ne s’encombrait pas de paperasse et le vodiondry était synonyme de mariage. Il s’agit d’une culture ancrée dans la vie familiale malgache.

fiançailles-colonnades

Le « vodiondry » ou mariage traditionnel tient une place importante pour les malgaches. Les procédures et les étapes qui s’y raccordent ne sont pas courantes par rapport à ce qu’on connait aujourd’hui. Après la modernisation du système où il faut se marier civilement et
devant l’autel pour que le mariage soit « complet ». Et c’est de là que le vodiondry s’est réduit aux synonymes de fiançailles.

La demande en mariage ne s’adresse pas uniquement à la jeune fille convoitée. Elle s’adresse à toute sa famille rassemblée durant l’événement. Selon les moeurs, cela suffisait pour le couple pour fonder un foyer, vivre sous le même toit et avoir des enfants. Mais aujourd’hui, le vodiondry doit être suivi, en plus, du mariage civil et du mariage religieux pour officialiser l’union.

La demande en mariage

Déjà avant le vodiondry, il y a des étapes obligatoires : Le « fiantranoana », l’étape où le prétendant rencontre la famille de la jeune fille pour leur demander la permission sa famille de lui demander sa main. Si la famille accepte, on peut passer à l’étape suivant qu’est le « fisehoana » ou la présentation.
Ce sera la première fois que les membres de la famille du prétendant se présente à celle de la convoitée. Les deux parties choisissent alors la date pour les prochaines étapes. Du temps des Ntaolo, il fallait préalablement consulter un « mpanandro » ou astrologue pour fixer la date.

Le déroulement du vodiondry

La base du vodiondry est le « kabary », une suite de discours entre deux orateurs (mpikabary), représentant chaque famille. L’échange peut du peut durer plusieurs heures et les mpikabary se passent la parole selon un code établi.

Le premier rôle du mpikabary de la famille du prétendant est de mettre en valeur la qualité du jeune homme ainsi que la valeur de ses ancêtres. Mais il y a surtout l’obligation d’avoir des arguments pertinents afin de convaincre sa future belle famille.
Pour le mpikabary de la famille de la future épouse, son rôle est d’avoir les bons arguments afin démontrer que la famille de la jeune fille a de la valeur.

Vodiondry-mariage-malgache

La capacité de ces mpikabary reflète l’image de chaque famille. La particularité du « kabary am-panamabadiana » c’est l’énumération des noms des ancêtres de chaque famille pour vérifier et clarifier l’existence ou non d’un lien de parenté entre eux. Cela permet aussi de
connaitre l’histoire des familles.

Pendant cette joute de discours, il y aura un don d’argent à destination de la future belle famille du prétendant. En tout, il y a au moins trois enveloppes à offrir (pour les parents, pour les frères, ainsi que pour les oncles de sa future femme). L’argent offert a une signification symbolique pour compenser l’absence de la jeune fille au sein de la famille.

A la fin de la tradition du « kabary », pour détendre l’atmosphère après de long discours, tout les personnes présentes se rassemblent autour d’un repas copieux. Une fois mariage traditionnel terminé, les deux jeunes sont considérés comme marié aux yeux de la toute la famille et de la société. La jeune fille peut alors rentrer avec sa belle famille.

Il arrive parfois que les deux familles ne parviennent à aucun accord et le mariage est reporté ou tout simplement annulé. Dans ce cas, c’est une honte pour la famille du jeune prétendant. Il est à préciser que chaque ethnie a sa particularité dans pendant ce mariage même s’il y a plus de ressemblance que de différences.

Vodiondry-mariage-malgache

Pour votre vodiondry ou pour un autre événement, Les Colonnades se propose de vous livrer dans ce contexte exceptionnel de Covid-19 que traverse le pays. Vous pouvez maintenir vos projets :  cocktails, pause café , buffets, ou cocktail dînatoire,….